Description du projet

Le droit à l’Éducation : un droit universellement reconnu mais encore inaccessible pour des milliers d’enfants en France et des millions dans le monde.

Dans le monde, 58 millions d’enfants sont privés d’école dont 30 millions en Afrique Sub-saharienne et des milliers en France, 5ème puissance mondiale, particulièrement à Mayotte où plus de 5000 mineurs ne sont pas scolarisés d’après les associations.

Le Village d’EVA s’inscrit dans les Objectifs du Développement Durable qui font de l’accès à une Éducation de qualité́ son 4ème objectif. L’accès à l’école est inscrit dans la loi française depuis 1882 lors de la loi Jule Ferry et dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ratifiée par la France en 1990.

La non-scolarisation d’un enfant entraine de graves conséquences sur sa vie (pauvreté́, santé, sécurité́, travail des enfants, exploitation sexuelle, délinquance…) mais aussi sur le développement de la communauté́.

Pour le Village d’EVA , il est primordial d’accompagner les enfants au plus tôt pour les guider vers des connaissances, des savoir-faire et des-savoir-être afin de leur donner les meilleures chances possibles.

Rapport 2019 du Défenseur des Droits sur l’ineffectivité du droit à la scolarisation à Mayotte rapport 2019 du Defenseur des Droits

Le Défenseur des Droit recommande la mise en place d’un « Observatoire de la non scolarisation, tel qu’il avait pu être mis en place en Guyane, afin de recenser les enfants non scolarisés, d’établir un diagnostic précis des besoins de l’île en matière de classes, de professeurs, d’infrastructures
et de transports scolaires ».

Docteur Najat Maalla M’Jid, ex-rapporteur spécial de l’ONU s’exprime sur la question des enfants non scolarisés à Mayotte :

Le défenseur des droits, Mr Jacques Toubon :

SOUTENEZ-NOUS

BÉNÉVOLAT
FAIRE UN DON