La première école de rue pour la prévention de la délinquance à Mayotte

La Société Civile souhaite faire bouger la situation des enfants oisifs ou errants à Mayotte. Les mineurs isolés  sont estimés entre 3000 et 6000 selon l’observatoire des mineurs isolés. La jeunesse à elle seule représente plus de 45% des actes de délinquance.

enfant_mayotte

© PHOTO : LE VILLAGE D’ EVA : Jeune enfant mineur fouillant la poubelle à Mamoudzou, chef lieu du département de Mayotte

L’association « Le VILLAGE d’EVA » a remis  en mains propres une lettre de doléance au président  HOLLANDE sur le sort de la jeunesse Mahoraise lors de sa visite à Mayotte.

La Société Civile souhaite décidément faire bouger la situation des enfants oisifs ou errants à Mayotte. Les mineurs isolés à eux seuls sont estimés entre 3000 et 6000
selon l’observatoire des mineurs isolés. Objet de toutes les craintes des habitants qui assistent impuissants à la montée de la délinquance juvénile dans l’île au parfum,
la jeunesse à elle seule représente plus de 45% des actes de délinquance. Les jeunes à Mayotte s’ennuient après les sorties d’école.

Lire la suite sur mayotte.la1ere.fr